09 novembre 2005

Présentation du Bataclown Jeu de clown

LE CLOWN

 Au travers d’articles de la revue 

 

 Art et Thérapie

Le Bataclown

 Crée en 1980

 par

 

 Anne-Marie Bernard,

 Jean-Bernard Bonange

 Bertil Sylvander

 

Le Bataclown

 Spectacles

 Formation

 Clownanalyse

JEU DE CLOWNS

 Anne-Marie Bernard

 Jean-Bernard Bonange

Structure de l’entretien:

 Introduction:

  Le bataclown et la thérapie

  A la recherche de son propre clown

  Spécificités du travail de clown

 Le clown et le rire

 Le clown et l'échec

 Le clown et le conflit

 Jouer avec soi

  Le clown et l'institution

Introduction

 Pas d’intervention directe dans le domaine de la thérapie, mais plutôt dans le domaine du développement personnel.

Introduction

 L’intervention de l’animateur se situe toujours à fois sur le registre personnel et celui du jeu du clown:

 Chaque personne est renvoyée à elle même dans ce travail.

 Ce jeu est une forme culturelle, théâtrale, qui a ses règles et qu’on peut analyser comme un champ spécifique.

A la recherche de son propre clown ça veut dire quoi ?

 Chacun a sa façon de jouer le personnage, un archétype… … en s’appuyant sur sa personnalité, son histoire.

A la recherche de son propre clown ça veut dire quoi ?

 Le clown ce n’est pas seulement quelqu’un qu’on a déjà vu, c’est aussi une façon d’être à laquelle on s’essaye.

La spécificité par rapport au théâtre:

 Le clown oriente son histoire directement vers le public: ce qui se fait sur scène va se donner au public.

 La dimension émotionnelle et affective est amplifiée

La spécificité par rapport au théâtre:

 TOUT FAIT PARTIE DU JEU:

 Si le langage est modifié par l’émotion, si le jeu s'arrête parce que le clown dit « ah non je ne peux pas continuer »

 Ce n’est pas un jeu psychologique: pas de logique psychologique entre les émotions.

Le clown et le rire

 Essayer de donner aux personnes la possibilité de trouver leur forme dans le rire. Le clown est là pour faire rire fondamentalement.

 Mais on se casse la gueule si on veut faire rire à tout prix.

Le clown et le rire

 Il embarque les gens sur ce qu’il est, donc c’est au départ un contact, contact affectif avec le public.

 Il faut d'abord qu’il joue juste, c’est à dire sur ce qui est authentique en lui, sa gène, sa maladresse, mais sans la provoquer, en la laissant venir.

Le Clown et l’échec

 Le clown c’est le travail de l'impossibilité, c’est celui qui n’arrive pas… échec sur soi.

  Le clown c’est celui qui n’est pas beau, qui ne se tient pas bien, qui ne réussit pas.

Le clown et le conflit

 Le jeu à deux c’est surtout le conflit entre les deux, si le conflit se résout ce n’est plus intéressant.

 Ce qui va être difficile, dès qu’on pose quelque chose qui est en déséquilibre… … c’est de ne pas le résoudre tout de suite, de faire jouer ça, de voir tout ce qui peut se jouer là dedans.

Le clown et le conflit

 Ca veut dire que les acteurs, eux, doivent se comprendre très fort. Il faut qu’ils soient très à l’écoute l’un de l’autre.

Jouer avec soi
(entre thérapie et jeu de clown)

Qu’est-ce qui fait soin ?

 Ce n’est pas forcément ce qui va être du domaine du maîtrisé, du conscient, du voulu. Ce qui va parler se trouve plutôt dans tout ce qui va échapper…

Jouer avec soi
(entre thérapie et jeu de clown)

 Exemple

 

 Dispositif d’improvisation sous forme d’interview:

 Un animateur va poser des questions au personnage.

 Il l'emmène à raconter un certain nombre de choses..

Jouer avec soi
(entre thérapie et jeu de clown)

 Ça n’a rien à voir avec la vie de la personne, mais sur ce terrain là, “hors réalité”, existe tout un matériau qui apparaît et qui est mis en œuvre par l’acteur…

 C’est un dispositif qui est riche sur le plan de l’implication.

Le Clown et l’institution:

La clownanalyse : analyse institutionnelle

 pratique d'intervention de clowns dans les réunions de travail (congrès, colloques, assemblées professionnelles, séminaires d'entreprise...)

 De l’ordre du bouffons, du fou du roi : celui qui se permet de dire beaucoup de choses tout haut que les autres pensent tout bas.

Le Clown et l’institution:

La clownanalyse : analyse institutionnelle

 … à partir de ce que l’on improvise se trouvent catalysés les affects qui ont étés présentés... que les gens ont vécu…

 Le public reconnaît une lecture possible de ce qui se passe dans le colloque…. Ce qui sort en improvisation n’a pas été « programmé » ni même pensé mais sans doute profondément ressenti.

Posté par zambla à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Présentation du Bataclown Jeu de clown

Nouveau commentaire