09 novembre 2005

A la recherche de son propre clown

Rechercher son clown...

se trouver soi même...

 Par Bertil Sylvander

Bertil Sylvander

  Acteur-clown

  Animateur (Bataclown)

  Sociologue

  Directeur de recherche à l'I.N.R.A.

 

 1. Qui est le personnage du clown ?

 2. Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

Introduction

 En parlant de sa relation au clown:

 “C’est pour mon plaisir que j’ai entrepris, à un moment donné, de lui apprendre à nager: une nage qui lui soit personnelle, qui lu permette, quand je le voudrais, de venir à la surface, entre mes profondeurs et mon espace aérien...

 A guider mon clown vers cela, je me suis rendu compte que j’ai longtemps négligé les messages qu’il m’apportait des fonds sous-marins.”

Qui est le personnage du clown ?

 Différenciation entre le clown et la personne:

 Le clown Sur scène devant le public.

 La personne derrière le nez rouge . Donne vie au clown.

Qui est le personnage du clown ?

 Il éprouve et exprime des émotions fortes et intenses.

 Adhésion au plus près de ce qui se passe en soi.

Qui est le personnage du clown ?

 Empathie à ce que vit la personne: “ils collent au plus près d’eux même, il adhèrent à ce qui se passe en eux”

 Empathie à ce qui l’entoure: “S’il a un bâton en main, cela le poussera tout à coup à se rigidifier”

 “Expérimenter pour lui même et pour le public ce que peut être la vie intime de l’objet”

 

Qui est le personnage du clown ?

 “Le sentiment qu’il éprouve à ce moment est pour lui ce qu’il y a de plus important, et ce que sera la seconde d’après ne le préoccupe pas”.

 “Coller au présent lui permettra simplement de vivre ses émotions”.

Qui est le personnage du clown ?

 “Le clown n’est pas sur une scène mythique”

 “Il est ici avec le public dans la salle”

 “Le clown a un rapport très concret avec le monde”

 “C’est son originalité par rapport au théâtre”

Qui est le personnage du clown ?

 “Ce monde qu’il construit devant nous, il ne veut pas que nous y croyions vraiment, parce que lui même n’y croit qu’à moitié... et même disons-le, il n’y croit pas du tout (Ce a quoi nous devons croire c’est à la manière dont il vit cette construction fragile.)

Qui est le personnage du clown ?

 “Il est à la fois dans la réalité et dans l’imaginaire”

 “Le clown trouve sa solution pour que son délire ne le précipite pas dans le vide qui borde à tout moment sa route”

Qui est le personnage du clown ?

 “...lorsque les sentiments qui envahissent le clown et qu’il génère autour de lui deviennent trop prégnants, il prendra la liberté d’en jouer, de s’en amuser. C’est entre autres, cette rupture qui provoque le soulagement et le rire du public, car elle dédramatise une situation tendue, elle exorcise le tragique. (Notons que que la personne qui est derrière le nez se trouve, elle aussi, du même coup soulagée.)”

Qui est le personnage du clown ?

 “Tous ces fils : - grand affectif - rupture, dérapages - délire -réalité concrète - seconde présente - excès et démesure - caractère emphatique - , attachés l’un à côté de l’autre constituent un ensemble indissociable: la trame du personnage du clown.

Qui est le personnage du clown ?

 Sur cette trame de fond chaque personne pourra tisser par son expression propre son personnage unique. (Bien entendu ce personnage évoluera au fur et à mesure que la personne y trouvera du sens et se rapprochera d’elle même vers la création de soi)”.

Qui est le personnage du clown ?

 “ Le clown est avant tout, et fondamentalement, un personnage faible et vulnérable. (C’est la qu’il puisera sa force.) Alors que la société attend de lui qu’il soit beau, intelligent, maître de ses émotions et et plein de succès dans ses entreprises, le clown n’a pas honte de montrer ses infirmité physiques, sa simplicité d’esprit, le émotion incontrôlées qui le submergent.”

 “Il nous sécurise (et sécurise la personne en lui) , car il détruit le mythe de l’image superficielle et instaure le droit d’être soi même.”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “La recherche de son clown est d’abord un travail d’expression de la personne.”

 “Découvrir en soi un personnage de clown aussi unique que la personne est unique.

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “L’expression personnelle nécessite que soient créées les conditions qui permettent de lever le inhibitions : les conditions de jeu.

 “Il est acqui que ce qui est exprimé a une valeur en soi, brute, par le simple fait que c’est exprimé.”

 Winnicott (Jeu et réalité): “C’est en jouant, et seulement en jouant que l’individu est capable d’être créatif”.

 

 Donald Woods Winnicott (1896 à Plymouth, Angleterre)- 28 janvier 1971) était un médecin, pédiatre et psychanalyste anglais.

 

 Outre une pratique clinique enthousiaste de son métier dont il témoigne dans de nombreux ouvrages, on doit également à Winnicott d'importantes notions telles que celle d'objet transitionnel.

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 Abandonner d’une part, le stéréotypes du clown véhiculés par la culture de masse et d’autre part, laisser progressivement de côté l’image faussement valorisante que l’on se fait souvent de soi même en commençant le travail.

 Guy Lafargue (créateur du musée d’art cru en 1984) : “Le travail psychotérapeutique vise à reconnaître au symptome sa valeur de langue et sa valeur créatrice, mais de telle façon que le sujet puisse le ressentir comme un effet de créativité... Instaurer un espace de création c’est donner au sujet la possibilité d’explorer un territoire où il se détourne, sans s’en appercevoir, dans une activité hautement structurante de construction progressive de sens.”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “Nous valorisons beaucoup l’improvisation, et donnons au corps beaucoup d’importance. Dans la mesure où son langage spontané est en général moins bien maîtrisé que celui de la parole, il exprime plus facilement l’autenticité de la personne pour peu que celle-ci accepte de se laisser aller.”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 Une stagiaire: “Je croyais que mon clown, c’était l’envers de moi même qui me cacherait à la vue des autres. Je vois au contraire qu’il me révèle au grand jour et j’en suis étonnée.”

 “Tous ces clowns nous racontent les souffrances des personnes qui se trouvent derrière le nez rouge. La simple prise de conscience de cela est déjà de l’ordre de la thérapie.”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 Le clown ne part pas tous azimuts dans toutes les images qui lui viennent. Son délire est sytématisé. (On pourrait dire : scénique.)

 La valeur thérapeutique du clown ne se limite pas à la révélation ponctuelle de telle ou telle émotion ou de telle image, mais aussi dans le fait qu’elle se trouve structurée dans une logique propre à la personne qui aidera son personnage à se révéler non pas seulement dans son émotivité mais aussi dans l’action dramatique. (Le symptome réside autant dans la manière de l’organiser que dans l’expression brute. Cocteau : "Puisque tous ces mystères nous échappent, feignons d'en être les organisateurs.")

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “La grande difficulté et pourtant le passage obligé du travail d’improvisation se trouve dans la nécessaire prise de conscience de ce qui se passe dans cet instant. La confrontation à cette épreuve est souvent porteuse d’une angoisse qui inhibe l’expression.”

 “La personne a peur de cette situation. Le clown joue cette peur (et avec elle) ; Elle éprouve du plaisir d’être là, il montre ce plaisir ; Elle “ne sait pas quoi faire”, sans pour autant en être inquiète, le clown montre avec son corps, sa voix, son jeu comment il vit qu’elle ne sait pas quoi faire, et du coup il fera. Exprimer le vide c’est déjà exprimer quelque chose.”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 Pas de jugement (des autres et de chacun sur soi même).

 Pas de comparaison.

 Pas d’essai systématique de compréhension intellectuelle de ce qui se passe.

 Ce qui s’exprime ne peut faire l’objet d’analyse ou d’interprétation que si la personne en manifeste clairement le désir.

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “Un évènement infime peut devenir la trame de toute une improvisation... Si on est attentif à son corps au lieu de le négliger, les émotions et les images viennent tout naturellement. Un geste esquissé spontanément, si on se fait confiance n’a pas besoin d’avoir immédiatement une signification. Laissons le se développer, soyons réceptifs à ce qu’il nous dit. L’émotion et le sens viendront de surcroît.”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “Technique de mise en scène corporelle du rêve, où chaque élément représente une partie disjointe de la personne... L’émotion que peut que chaque partie du moi peut ressentir dans la situation.”

 “Le fait que le clown vit la réalité concrète, perceptible par tous autour de lui. En restant ici, il ne peut biaiser avec la réalité de ce qu’il vit.”

 “L’exigence de l’improvisation dans l’ici et maintenant suffit à définir cet effet thérapeutique

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “... la personne fait naître en elle et autour de l’émotion.... Mais dans le même temps s’impose à elle la technique du jeu de clown, qui la confronte à la réalité : la scène, l’improvisation, les autres... et surtout le fait essentiel, qu’il s’agit d’un jeu. C’est cette confrontation (à... la loi du père ?) qui donne limite à son délire et le sauve.”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “ Tout ceci m’incite à penser que ce moule de l’expression artistique, c’est, en improvisation clownesque, la limite imposée par le jeu théâtral, qui s’exprime, entre autre par la la rupture et la prise de distance. Elle sécurise la personne qui s'autorise d’autant plus à s’exprimer qu’elle pourra jouer avec ses symptômes par ce moyen. (Et avec un grand plaisir, ce qui n’est pas négligeable).”

Pourquoi et comment la recherche du clown permet le développement de la personne ?

 “C’est en puisant dans ses faiblesses que le clown devient fort. il en est de même pour la personne. Par son acceptation et la jouissance qu’il en tire (et qu’il procure au public), le clown aide la personne qui est derrière le nez rouge à progressivement se créer soi même en créant ses symptômes.”

Posté par zambla à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A la recherche de son propre clown

Nouveau commentaire